Schizophrénie : Dossier sur la méthode spirituelle pour la guérir ou l'atténuer


D'après de multiple études scientifiques menées à travers le monde, la prière apaise l'esprit en retirant le stress, les angoisses et les maladies mentales plus graves. En appliquant en supplément les moyens de purification et de protection spirituelles, les sujets atteints de schizophrénie (quelle que soit sa forme et son avancement) ressentent immédiatement une amélioration significative sur leur état de santé psychique et aussi physique. De plus, en pratiquant de la méditation quotidienne en utilisant la visualisation de concentration en extérieur de la nature ou du ciel (respiration profonde, récitation de mantras) et en se tenant debout, les sujets retrouvent une stabilité quasi totale et pérenne.

La pratique seule de la prière ne suffit pas à se dégager des effets pervers de la maladie psychique. En effet, il convient d'assembler les pratiques de prières et de méditation. Il existe plein d'axes de purification et de protection énergétiques (il s'agit bien d'agir à ce niveau) comme les minéraux de lithothérapie (pierre de protection) ou l'encens de fumigation.

Il est important de comprendre également la notion des péchés spirituels. C'est à dire qu'au niveau spirituel, la paresse ou la gourmandise sont des actions qui génèrent les troubles psychiques ou des symptômes physiques.

Informations complémentaires


Nul besoin d'être accompagné pour utiliser ces pratiques grandement relayées dans des ouvrages ou sur internet. La simple présence de la nature apaise les énergies du corps et de l'esprit, ainsi en respirant grandement et en fixant un endroit précisément, les bienfaits se font ressentir immédiatement. Attention, la pratique de la prière reste indispensable, car agit au niveau des péchés et permet de les faire pardonner. Des études montrent que la santé globale des patients qui prient s'améliore.

Attention aux émotions extérieures

Les films d'horreurs au cinéma, des personnes tristes ou en colère, ce type de situations peuvent générer à nouveau des troubles. Il convient de méditer avant ou après une telle situation si des tensions nerveuses se font ressentir ou des tensions physiques.


Une méthode alternative qui montre ses fruits, dont nulle raison implique d'arrêter la prise médicamenteuse et le suivi médical. Cela aide à améliorer l'état d'esprit.

Cultiver le bien-être s'apprend et se cultive au jour le jour.


1 vue0 commentaire